Miam, une bonne choucroute garnie alsacienne avec du lard fumé, de la palette fumée, des saucisses de Montbéliard, ça vous fait tente ? Pendant l’automne, c’est l’heure de récolter les choux du jardin potager. Souvent, les choux ont bien donné et vous ne savez plus quoi en faire… No problemo ! Grâce à la fermentation lactique, vous pouvez conserver vos choux facilement dans des bocaux avec la célèbre recette de choucroute !

Avec nos explications, réalisez votre propre recette de choucroute maison sans vous prendre le chou !

Les avantages du chou lacto-fermenté

La lactofermentation est un procédé de conservation des légumes ancestral simple et naturel. Grâce à cette technique, vos légumes peuvent se conserver plusieurs mois au frais sans problème. On pratique la lactofermentation pour toutes sortes d’aliments : c’est le cas de la choucroute mais aussi des cornichons, des pickles de légumes, des yaourts, du kéfir ou du kombucha. (Trouvez vos ustensiles et bocaux sur cette page !)

Le principe de la fermentation lactique consiste à laisser macérer des aliments dans de l’eau et du sel en l’absence d’oxygène (de façon anaérobie comme on dit dans le jargon). Cette technique permet aux bonnes bactéries lactiques de proliférer : elles se nourrissent du sucre présent naturellement dans les aliments et le transforme en acide lactique. Cette acidification du milieu empêche la prolifération d’autres micro-organismes non désirés (comme les moisissures). Lorsqu’elle atteint une certaine teneur en acide lactique, la préparation s’arrête d’elle-même de fermenter et se stabilise. Les aliments ainsi conservés peuvent se garder pendant très longtemps.

La lactofermentation permet :

  • Le renforcement du système immunitaire via le microbiote
  • Une meilleure qualité nutritionnelle des aliments : en plus de préserver les nutriments présents naturellement dans les légumes frais, la teneur en vitamine K et vitamines du groupe B ce certains légumes fermentés augmentent sensiblement.
  • Une meilleure assimilation des nutriments par l’organisme

Recette de choucroute maison pour 1 bocal d’1L

Ce qu’il vous faut pour la recette de choucroute maison :

  • 1 kilo de choux : chou blanc pommé ou chou rouge
  • 10g de sel
  • Des baies de genièvre (1 cuillère à café bombée) mais aussi selon vos goûts des grains de poivre noir, du laurier, du cumin en grains, des clous de girofle, du thym…
  • 1 couteau éminceur
  • 1 grand bocal hermétique
  • 1 saladier

Choucroute facile en bocal : step by step !

  1. Triez les choux, enlevez les feuilles vertes abîmées et les trognons.
  2. Lavez les choux et coupez-les en très fines lanières à l’aide d’un couteau éminceur. Réservez le chou coupé très fin dans un saladier.
  3. Dans un grand bocal en verre (type Le Parfait), commencez par tapisser le fond avec une couche de sel. Ensuite, déposez alternativement une couche bien tassée de lanières de chou (environ 15cm d’épaisseur), 1 fine couche de sel et les baies de genièvre entières ou autres épices et aromates. Répétez l’opération jusqu’à remplir jusqu’à 2cm du bord.
  4. Veillez bien à bien tasser le chou entre chaque couche pour lui faire rendre son jus au maximum et évacuer l’air. Terminer par une couche de sel. Remplir avec de l’eau bouillie refroidie pour compléter le pot et recouvrir toute la préparation, le chou ne doit en aucun cas être laissé à l’air libre.
  5. Fermez le bocal hermétiquement, laissez à température ambiante minimum une semaine puis stockez ensuite au frais. Votre choucroute peut se conserver des mois et des mois de cette façon.
  6. Attention, au moment de l’ouverture, il faut bien penser à faire « cuire » la choucroute fermentée, qui est en fait encore crue.
  7. Bonne dégustation et à vous le microbiote en bonne santé !